Mon histoire de cuisine

« Né à Valence dans la Drôme en 1970, je me nourris en tant que chef cuisinier de l’amour de ma famille pour les produits et la terre. Je découvre très jeune ma vocation de cuisinier et c’est ce métier de révélateur d’ingrédients que j’emploie au service du goût et qui me guide à travers une sublime aventure que je continue d’écrire aujourd’hui.
Au cœur de ma cuisine, je place l’ingrédient. Cet ingrédient que l’on cultive, que l’on choisit avec soin, et que l’on travaille avec technicité, maîtrise et envie. Car pour moi, c’est cela le métier de cuisinier : choisir les beaux et bons produits, les cuire, les découper et les assaisonner pour les mettre en valeur. »

Jean-François Piège a vu son amour des produits et du savoir-faire encouragé par l’exigence de grands chefs comme Bruno Cirino, Christian Constant ou Alain Ducasse. En 2007, alors qu’il est aux commandes du restaurant de l’Hôtel de Crillon « Les Ambassadeurs » à Paris, il n’hésite pas à mixer les codes du palace à ceux de la cuisine populaire, et voit son audace plébiscitée par le Gault & Millau, qui le désigne « Cuisiner de l’année ».

Curieux et passionné, il relève le défi en 2009 de rompre avec la voie classique et de devenir l’entrepreneur d’un projet ambitieux et captivant : l’univers Thoumieux. Jean-François Piège quitte l’univers des palaces et crée sous cette mythique enseigne sa maison, imagine son univers et propose sa propre vision du monde extérieur à travers sa cuisine ; toujours soucieux de placer le sentiment au cœur d’une proposition qu’il se voulait sienne. 

« Avec l’envie comme point de départ et l’émotion comme facteur commun, je m’associe dans ces aventures à des créatifs pour signer des univers singuliers dans lequel je vais pouvoir imaginer, mettre en forme puis servir ma cuisine. »

Un an après l’ouverture de la Brasserie Thoumieux au rez-de-chaussée, Jean-François Piège accueille les premiers clients de son restaurant gastronomique éponyme, et après seulement quelques mois d’exploitation, se voit attribuer deux étoiles par le Guide Michelin. En 2011, la maison s’enrichit de l’Hôtel Thoumieux composé de quinze chambres à l’âme d’une maison de campagne à la ville puis d'une pâtisserie Gâteaux Thoumieux en 2013.

En septembre 2011, Jean-François Piège est élu par ses pairs « Chef de l’année » par la revue spécialisée « Le Chef ».
Connu du grand public après avoir fait partie du jury des éditions spéciales d’Un Dîner Presque Parfait, Jean-François Piège est devenu en 2010 l’un des membres du jury de l’émission Top Chef diffusée sur M6.
Le Chef partage également son goût de la gastronomie dans six ouvrages : Côté Crillon, Côté Maison en 2007, Jean-François Piège dans votre cuisine en 2009, Le Petit Dictionnaire d’Alexandre Dumas et des recettes de Jean-François Piège, et le Best-of Jean-François Piège en 2011. En 2013 paraissent son Manifeste, L’art de manger, un livre de textes dans lequel il dévoile sa réflexion sur l’art culinaire, ainsi que son dernier ouvrage de cuisine gastronomique Jean- François Piège, dans lequel il révèle toute l’ampleur de son talent à travers les créations gastronomiques qu’il présente chaque jour dans son restaurant gastronomique.

En décembre 2014, le Chef et son épouse Elodie ouvrent Clover, leur premier restaurant à deux à Saint Germain des Près. Le couple a pensé ensemble cette petite adresse très intimiste où se mèlent la salle du restaurant et la cuisine. Le Chef accueille alors ses convives comme chez lui et leur livre des plats de l'instant.

« Mon art de manger dépasse le cadre unique de l’assiette. En concevant le moment du repas et de la dégustation comme une véritable expérience qui se vit par tous les sens et qui n’a qu’un but, celui de nourrir le plaisir de la mémoire. »

Synthèse de sa carrière professionnelle, Jean-François Piège ouvre en septembre 2015, son restaurant gastronomique, Le Grand Restaurant. Il s'agit pour le Chef du restaurant de la maturité, à la hauteur de ses ambitions. A deux pas du triangle d'or c'est un restaurant que le Chef a ouvert en toute indépendance : son laboratoire de pensées et de haute cuisine dans lequel il pousse plus loin des pistes de réflexion et de travail culinaire entamées depuis plusieurs années. C'est à travers les Mijotés Modernes que Jean-François Piège exprime ses idées et ses envies. Selon le Chef "il ne s’agit pas d’allonger la durée de cuisson; mais d’imaginer celle qui sublime les arômes et la noblesse de l’ingrédient. Le vrai luxe dans la cuisine, c'est de prendre le temps de cuire les aliments, de les laisser mijoter pour susciter de l'émotion". Avec du temps et de la patience, le niveau d'excellence est atteint.

Le 1er février 2016, Jean-François Piège reçoit 2 étoiles au Guide Michelin pour son Grand Restaurant, projet de vie et véritable Maison de cuisinier dans laquelle le Chef affirme ses ambitions et convictions, celles d’une gastronomie française fière de ses valeurs et de son patrimoine, qui regarde devant elle. 

Le 11 avril 2016, le Chef reçoit le prix Lebey de la Meilleure Viande pour ses « ris de veau mijotés sur des coques de noix », plat déjà emblématique du Grand Restaurant.

Le 18 avril 2016, c’est au Guide Pudlo 2016 de le sacrer Chef de l’année.

Le 21 septembre 2016, le Chef a été désigné Chef de l'année par le guide Champérard pour son édition 2017.

 

 

 

 

Jean-François Piège à 24 ans au restaurant Le Louis XV à Monaco